Gagnedeseuros

Top 5 des meilleurs placements courts termes de la rentrée

Placer son argent nécessite d’analyser son propre profil de même que son horizon de placement et ses objectifs. En ce qui concerne les placements à court terme, ils sont généralement destinés à se constituer une épargne de précaution qui sera disponible en cas de baisse de revenus par exemple. Voici le top 5 des meilleurs placements à court terme.

L’assurance-vie

Le fameux produit de placement qu’est l’assurance-vie est celui qui connaît le plus vif succès auprès des épargnants en raison de sa souplesse. Il permet en effet d’opter pour différentes durées de détention : sur le court, le moyen ou le long terme (soit pour une période de moins de 4 ans, entre 4 ans et 8 ans, et plus de 4 ans). La fiscalité va alors en dépendre.

Bracelet, Téléphone Mobile, Professional

L’assurance-vie permet aussi de choisir la composition de ses supports : ceux qui sont sécurisés mais qui sont faiblement rémunérés, et ceux qui procurent un rendement plus élevé mais dont le capital n’est pas garanti.

Le livret A

Tout comme l’assurance-vie, le Livret A intéresse bon nombre d’épargnants. Il est avant tout destiné à soutenir le logement social. Parmi ses avantages : son accessibilité et sa souplesse, ainsi que l’exonération d’impôt en ce qui concerne les intérêts et les prélèvements sociaux. Puisqu’il s’agit d’un placement à court terme, les encours sont disponibles à tout moment. Pas de blocage de l’épargne : le titulaire peut effectuer des retraits comme bon lui semble et sans qu’il soit assujetti au paiement de frais de sortie.

Les procédures d’ouverture sont facilitées pour le Livret A. Tout comme l’assurance-vie en fonds en euros, le capital est sécurisé, mais les rendements sont bas.

Le livret d’épargne populaire (LEP)

L’épargne logée dans un LEP est elle aussi sécurisée, mais peu rentable. Ce produit financier est principalement destiné aux épargnants à revenus modestes ; c’est pourquoi son accès est soumis à la consultation de l’avis d’imposition du futur souscripteur. Parmi ses atouts, l’exonération d’IR et de prélèvements sociaux sur le taux d’intérêt, comme dans le cas du Livret A. Son rendement est meilleur que celui de ce dernier d’ailleurs, de même que du livret de développement durable et solidaire dont nous allons parler dans le paragraphe ci-après.

Le livret de développement durable et solidaire (LDDS)

LDDS et Livret A se reconnaissent à leur profil assez identique. Leur objectif est cependant différent : le LDDS permet plutôt de soutenir les travaux d’économie d’énergie et sert donc à encourager la rénovation des logements énergivores et des passoires énergétiques. Seules les personnes âgées de plus de 18 ans peuvent ouvrir un LDDS ; ces dernières doivent également avoir leur résidence fiscale en France pour pouvoir y souscrire.

Les super livrets ou les comptes sur livret (CSL)

Ceux-ci sont appréciés pour leur disponibilité à tout moment. Le taux d’intérêt n’est pas règlementé et les versements sont libres. De même, un des points les plus intéressants consiste à l’absence de frais d’ouverture et de clôture. Pas de frais de gestion prélevés en ce qui concerne ces comptes sur livrets.

Pour l’ensemble de ces produits d’épargne, il est toujours recommandé de comparer les contrats entre eux du point de vue rendement. Toujours est-il que la plupart ne proposent que des rémunérations peu intéressantes, c’est pourquoi, diversifier ses produits d’épargne est recommandé. C’est-à-dire opter à la fois pour ceux à court terme et ceux à moyen et à long terme offrant plus de dynamisme. Les supports sont plus intéressants du point de vue rendement en ce qui concerne ces derniers qui intègrent d’ailleurs toute une gamme de différents actifs, allant des produits boursiers aux produits immobiliers. Savoir placer son argent en ces temps d’économie en difficulté est donc primordial et nécessite de préférence l’accompagnement d’un conseiller financier.

Investissement

  1. 26 Oct. 2020Les gagnants et les perdants dans le secteur de la SCPI25
  2. 18 Oct. 2020La SCPI : l’investissement idéal pour acheter de l’immobilier20